Chercher un texte Amstramgram

Vous devez vous connecter pour accéder à cette fonctionnalité

Connect Join free

Le début du chemin Public
Philosophie

Moi et Moi ……………………………….....................Le début du chemin

L'amour c'est ce qui nous fait vibrer, les frissons du corps sans les mots. C’est  un intangible vertige du cœur qui dissout les peurs, sans passion seulement l’attention de l’âme qui fredonne la vérité  à travers nos cheveux gris qui se frayent un chemin dans nos teintures décolorées : « Que c’est beau la vie !! »

 

« Que c’est beau la vie » avec la vision du cœur. Enfin les yeux peuvent se reposer pour céder le passage à la clarté, la lumière. C’est lorsqu’on a l’impression d’avoir tout perdu que nous commençons à vivre, à ressentir, et réalisons que nous avions déjà tout. On croyait être fort en se disant que « Je n’ai pas peur de mourir »  alors que dans le fond nous avions tout simplement peur de vivre…….oui, c’est ma déclaration, mon explosion c’est ma soif de vivre qui jaillit de sa détresse, de sa tristesse. Enfin ma bouche peut arrêter de parler pour que mon cœur puisse s’exprimer. Je n’ai plus rien, ma personne a perdu toute sa valeur aux yeux d’autrui et moi je récupère ma vie…quel beau doigt d’honneur à ces faux malheurs. Au début c’est difficile pour la personne emprisonnée dans toutes ses dépendances. Elle s’étourdit en cherchant à bout de bras de quoi s’agripper, s’accrocher, de passager. Doucement les dépendances se noient dans les larmes personnelles à elle, à son histoire et tout d’un coup tout s’arrête……

 

 

« Merde quelle histoire !?!?  Justement c’est passé alors pourquoi j’y suis encore coincée !?!?!? » Fume,fume, les émotions. Fume , fume les années , les dépendances s’envolent en fumer jusqu’à la prochaine cigarette et là :

« Merde plus de cigarettes » Le raz marée d’émotions ne tarde pas à arriver !!!! La transpiration danse avec mes frustrations c’est le chaos ….heureusement seul les murs de mon appartement sont témoins de cette tempête intérieure !!!c’est une des rares fois où je m’assois sans un briquet toujours prêt à la main…cette main vide qui passe tout droit pour se déposer sur mon cœur….il bat…oups…il bat encore…il continue de battre,,,moi j’ai l’impression de m’enfoncer, de disparaître et lui il continue, imperceptible à cette tempête intérieure, il continue de battre en toute régularité comme un pied de nez à ma pauvre petite détresse si personnalisée…et la instinctivement je me demande qui pleure ??? Si mon cœur va bien alors qui pleure ??? Je veux dire j’ai l’impression d’avoir le cœur en miette et sans cigarette ces miettes s’accumulent car moi je ne sais pas gérer ce truc là les émotions…je sais juste les reportées comme les factures, comme les paiements et les promesses…les émottions au fait c’est gérables ??? Et là mon cœur de répondre dans un battement «  Ben NON , les émotion ça se vit ma belle » comme il sait bien parler mon cœur…étrangement quand il me parle ma tête se tient tranquille. C’est comme si j’avais donné un valium géant à toute ma communauté d’hamsters qui normalement s’agitent  dans ma tête….et la mon « trip » spiritualité a commencé…..

 

 

Après avoir lu l’équivalent d’un « Bac de récupération » de livres en développement personnel et visionner un nombre incalculables de vidéos qui font du bien sur le moment….entre les deux j’ai développé effectivement ma personne en gonflant davantage mon égo qui croyait détenir la vérité absolue selon les livres lus et conférenciers visionnés qui sont devenus mes meilleurs amis bien malgré eux jusqu’au moment où les simples phrases de Nasserine Reza sont venus « pettées » ma bulle en plus de faire accélérer les battements de mon cœur qui tout d’un coup me démontrait qu’il savait qu’il savait alors que ma tête continuait de se débattre….Ce qui m’a amené à me poser ces questions :

 

Que sommes-nous ? Pendant que ma tête cherche mon cœur me répond : la vie…et là ma tête n’y comprend plus rien…

Alors à quoi sert le développement personnel si nous sommes déjà la vie ? Je développe quoi au juste ? la ma tête s’élance dans des scénarios, j’ai mal au crâne…oui,oui,au crâne au complet…je me prend trois Advil 500mg tant qu’à déloger  la pression de ma tête .…le sommeil m’emporte…

 

Nous sommes quoi ??? Avant de répondre à cette question j’ai dû répondre à une question qui s’est imposées à moi après deux ans de délire spirituel. Qui crois-tu être ? La personne et l’être sont-ils identiques ? La personne dans le fond c’est qui ? L’être c’est qui ? Vous comprenez mon mal de crâne de l’époque  maintenant !!!!.....À suivre

 

MonastN…(Colibris10)

 Image Le début du chemin

 

 Je ne suis pas écrivain et je n'ai pas de technique d'écriture, j'ai développé ma passion pour l'écriture en même temps que celui du montage d'images et de photos, C,est pour cette raison que chaque texte est suivi d'un de mes montage d'images. Ces passion se sont développées suite à un grand bouleversement dans ma vie...comme cela arrive pour plusieurs d'entre nous. C'est avec tendresse que je partage une bride du chemin parcouru avec vous...merci

 

 

 

 

 

 

 

Comments

Aucun commentaire trouvé.

Add a comment
Open/close
Attention! Votre commentaire ne sera visible qu'après modération.

Add a comment
This name will be displayed in the comment.
This data is mandatory. You must fill it with the string contained in the picture beneath.

Le dernier défi

Ici, vous pouvez écrire ce que vous voulez, roman, nouvelle, microfiction, poème, article de presse, humeur, policier, science-fiction, fantastique, banal, extraordinaire, sublime, misérable, et si vous vous en sentez l'audace, le partager avec le reste du monde.
Si vous êtes un peu frileux, le faire relire aux autres membres, auteurs ou contacts choisis.
Si vous êtes misanthrope, ne rien partager, le lire seul, en cachette, au fond d'une cave sombre à l'abris de tout regard impur!
Vous signerez vos textes d'un nom de plume, qui pourra être votre vrai nom, ou bien celui de votre héro de bande dessinées favori.
Ce qui importe, c'est d'écrire avec votre coeur et vos tripes en évitant soigneusement les sujets illégaux, le racisme et toutes ces tentations pernicieuses, au risque de vous faire plonger dans les dimensions de la Basse-Fosse.

Contact usNos auteursGeneral Terms and Conditions of UsePlan du site Suivez-nous

©L'écrivin